home Mode Les points à connaître avant de porter un survêtement en ville

Les points à connaître avant de porter un survêtement en ville

Depuis longtemps, les joggings étaient toujours associés au sport, mais ce n’est plus le cas actuellement. En effet, beaucoup de personnes décident de porter un survêtement en ville pendant une promenade. Découvrez dans cet article l’essentiel sur ce type d’habit.

Petite historique du survêtement

Pour commencer, rappelons un peu l’historique du survêtement. Celui-ci a été conçu pour réchauffer les muscles d’un sportif à une température de 38 degrés au minimum. Il se porte alors au-dessus d’un maillot et d’un short. Il se présentait sous forme de pantalon et de veste assortie. C’est le fameux athlète britannique Oliver Johnson Schofield qui l’a porté en premier. Depuis, il a gagné en popularité. Aux Jeux olympiques de 1924, de nombreux sportifs ont décidé de mettre des survêtements en velours.

La démocratisation des survêtements

En 1964, la marque Adidas a décidé de changer les règles du jeu. En effet, elle a annoncé une collection destinée non seulement aux professionnels du sport, mais également aux amateurs. On peut dire que cette initiative a porté ses fruits étant donné que cet habit s’est démocratisé notamment vers les années 1970. L’article en question intéressait surtout les jeunes et ceux qui voulaient adopter un style hip-hop. Jusqu’à présent, il constitue une véritable tenue à la mode.

Comment choisir un survêtement ?

Les astuces suivantes conviennent à ceux qui veulent porter un survêtement en ville. C’est le cas parce qu’elles permettent de faire le bon choix durant l’achat de l’habit en question.

Opter pour une matière première adéquate

Pour définir la qualité d’un survêtement, il faut se pencher sur la matière première utilisée durant sa réalisation. À ce propos, beaucoup de fabricants misent sur le polyester pendant la conception du produit. Cet élément s’avère important pour garantir une légèreté parfaite ainsi qu’une isolation thermique appropriée. Cependant, il doit être mélangé avec d’autres composants comme le coton. Dans le cas contraire, le confort offert par le survêtement laissera à désirer.

Choisir la bonne couleur

Concernant la couleur, il est judicieux de laisser place à la sobriété. Dans la pratique, mieux vaut jeter son dévolu sur un produit en noir, gris, bleu, etc. Cette initiative permet d’avoir l’air plus contemporain. Il est tout de même important de signaler que les personnes les plus audacieuses peuvent miser sur des nuances, voire des motifs inattendus. Tout dépend donc de la préférence de chacun.

Déterminer la coupe idéale

Outre la teinte, il est également important de se pencher sur un autre critère, à savoir la coupe. Effectivement, il faut bannir l’ensemble survêtement ample vu son manque d’élégance. De plus, il ne permet pas de mettre en valeur sa silhouette. Cela ne signifie pas pour autant que l’on doit opter pour un slim. Ce conseil s’applique surtout si le propriétaire de l’habit est très fin.

Bref, la personne qui souhaite porter un survêtement en ville doit prendre en compte plusieurs critères avant de choisir un article. Si elle a des doutes entre plusieurs modèles, elle peut demander l’avis d’un spécialiste. À ce propos, le vendeur du magasin peut offrir des conseils pertinents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + 7 =