home Non classé En quoi consiste le métier d’ambulancier

En quoi consiste le métier d’ambulancier

Un ambulancier a pour mission de transporter des patients dans un véhicule adapté. En qualité d’auxiliaire de santé, il lui est demandé, en complément de ses connaissances à conduire, de surveiller l’état de santé et le confort du patient, d’être en mesure de prodiguer les premiers soins et de savoir faire fonctionner les appareils d’assistance médicale. L’ambulancier doit aussi pouvoir, si besoin, aider le patient à se rendre jusqu’à l’ambulance ou si nécessaire le transporter sur un brancard.
À l’arrivée, sur le lieu des soins, il est appelé à transmettre au personnel soignant (infirmiers, médecins…) les informations dont il dispose sur l’état de santé du patient. Dans de nombreuses situations, deux ambulanciers sont présents, l’un est obligatoirement titulaire du DEA (Diplôme d’État d’Ambulancier) et l’autre est la plupart du temps un auxiliaire ambulancier.
En supplément de la conduite du véhicule, le métier d’ambulancier nécessite une bonne connaissance des itinéraires à emprunter; assurer la tenue de nombreux documents administratifs (notamment ceux nécessaires à adresser aux différents organismes sociaux pour ses remboursements) et bien sûr tenir ses recettes et ses dépenses.

Quels diplômes sont exigés pour devenir ambulancier ?

Pour devenir ambulancier, il est impératif de posséder, depuis 3 ans minimum, un permis de conduire et être titulaire du DEA (Diplôme d’État d’Ambulancier). L’admission au DEA peut se faire à partir de la classe de 3ème ou après celle du baccalauréat. Pour se présenter aux épreuves d’admission dans les établissements agréés préparant au DEA; le candidat doit avoir au préalable effectué un stage de 140 heures dans une entreprise d’ambulance. Il doit aussi se soumettre à une épreuve écrite (mathématique et français) et passer un entretien avec un jury.

Le candidat du métier d’ambulancier a pour obligation de présenter un certificat médical de formation; aux gestes et aux soins d’urgence (AFGSU) de niveau 1 et un certificat de vaccinations. Enfin, le futur auxiliaire de santé doit remettre une attestation de la préfecture certifiant son aptitude à conduire une ambulance.

Les titulaires d’un bac ou d’un diplôme du secteur social ou sanitaire; (comme les CAP) sont dispensés de l’épreuve écrite d’admission. De même, les auxiliaires ayant exercé pendant au moins un an au cours des 5 dernières années; sont également exemptés de l’épreuve orale d’admissibilité; tout comme les sapeurs-pompiers de Marseille ou de Paris ayant exercé pendant un minimum de 3 années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 17 =