home Immobilier Baisse des transactions dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc

Baisse des transactions dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc

Le secteur immobilier est l’un des piliers de l’économie, peu importe la zone où l’on se situe. En tant que tel le secteur est tributaire de son environnement et les tendances en sont affectées. C’est ainsi que l’on observe des variations dans les prix des biens, les préférences en termes de types de biens, le volume des transactions, etc. Le Maroc n’échappe pas à cette logique, et connaît donc de nombreuses fluctuations dans le secteur immobilier. Nous parlerons notamment du volume des transactions dans le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc.

Selon les chiffres récapitulatifs de l’année 2019 publiés par Bank Al-Maghrib et l’ANCFCC (l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie), on observe une baisse de 3,8% dans le nombre de transactions immobilières enregistrées sur le site https://www.immocomplice.com/. Ces chiffres sont en opposition avec la tendance observée l’année précédente pendant laquelle on enregistrait plutôt une hausse de 4,8% dans le volume des transactions. 

Toujours selon Bank Al-Maghrib et l’ANCFCC, on observe une stagnation dans les prix des actifs immobiliers sur la période de l’année 2019, et cela concerne tous les types de biens. La baisse du nombre de transactions prend également en compte les différents types de biens. Plus en détails, on note une baisse de 10,2% dans les transactions liées aux terrains nus, une baisse de 1,9% pour les biens résidentiels et une baisse de 4,7% pour les biens destinés à un usage professionnel. En faisant une segmentation par ville, on constate que les grandes villes ont connu des tendances différentes en termes de prix et de transactions dans le secteur.

Dans la ville de Rabat, capitale politique du royaume, on enregistre une baisse de 1,5% dans les prix des biens et de 13,4% dans le nombre des transactions. Dans la ville de Casablanca, cœur de l’économie marocaine, on note une baisse des prix à hauteur de 0,4%. Plus en détails, les prix des biens résidentiels ont baissé de 0,5%, les prix des terrains ont baissé de 1,6%, tandis que les prix des biens professionnels ont augmenté de 1,3%. Par contre le volume des transactions a stagné dans la même ville, mais on observe tout de même une hausse de 5,8% pour les terrains nus, et une baisse des ventes de biens résidentiels et de biens à usage professionnel, à hauteurs respectives de 0,3% et 2,4%. Qu’en est-il de l’immobilier à Marrakech?

Tendances de l’immobilier à Marrakech

Dans l’immobilier à Marrakech, on observe une baisse de l’indice des prix des biens, à hauteur de 0,2%. Plus précisément, on enregistre une baisse des prix de terrains nus de 2,6%, pendant que les prix des biens résidentiels et de ceux à usage professionnel ont augmenté de 1,3%. S’agissant du volume des transactions, on enregistre une baisse moyenne de 14,8% sur les différents types de biens.

Non loin de Marrakech, on retrouve la ville de Tanger où les prix ont globalement connu une stagnation, tandis que le volume des transactions a baissé de 1,6% comparativement à une hausse de 20,4% l’année précédente. Ces données nous permettent de conclure que de nombreux facteurs influencent les tendances immobilières au Maroc. Les prix et les variations ne sont pas les mêmes, elles changent généralement en fonction des villes ou des types de biens, qu’il s’agisse de terrains nus, de biens résidentiels ou de biens à usage professionnel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 − trois =