home Bien être La barre implantaire, une solution radicale pour pallier à une édentition complète

La barre implantaire, une solution radicale pour pallier à une édentition complète

Une barre implantaire est composée de plusieurs implants reliés entre eux. Le dispositif, qui peut remplacer toutes les dents d’une mâchoire, est supporté par une prothèse complète. Ancré dans les os de la mâchoire, il est conçu pour une fixation optimale des racines des dents artificielles. Le mode de fixation varie en fonction du type choisi. La fixation de type cavalier comprend des petites plaques métalliques en forme de fer à cheval et ne comporte aucun attachement. Tandis que la fixation de type bouton pressoir est une prothèse dentaire sur implants avec attachement sur la gencive.

Les types de barre implantaire les plus courants

On distingue quatre types de barres implantaires dentaires. Le premier, appelé Dolder rigide, se présente sous la forme d’un U. Deux versions existent sur le marché : la version classique qui n’adhère qu’à une fixation de type cavalier métallique; et la version micro qui adhère aux fixations de type cavalier en plastique ou en titane. Le deuxième type de barre implantaire est connu sous la dénomination de barre ronde. En fonction de la configuration, le mouvement est possible ou non. Un clic se fait entendre au moment de la fixation sur un cavalier métallique.

Le troisième type de barre implantaire est appelée barre fraisée et peut être à forme libre ou hybride. La première forme est conçue en fonction de l’espace disponible et peut être fraisée dans plusieurs axes, 2, 4 ou 6 degrés, tandis que la seconde est adaptée aux implants antérieurs trop rapprochés. Enfin, le quatrième type de barre implantaire est connu sous la dénomination Hader et ressemble à la barre ronde, mais diffère par ses extensions qui bouchent les espaces entre le dessous de la barre et la gencive.

Les étapes de confection d’une barre implantaire

Une barre implantaire peut être amovible ou transvissée. Le type amovible comprend une base vissee dans les os et une prothese qui s’intègre à la structure, tandis que le type transvisée comporte une finition en résine et un montage des dents. Ce dernier type est particulièrement adapté aux personnes dont la prothèse est instable en bouche, notamment à cause d’une absence de gencive qui rend la rétention impossible.

La confection d’une barre implantaire se fait en prenant une empreinte des implants à l’aide d’un transfert. Le prothésiste procède ensuite à la confection du modèle sans fausse gencive en laboratoire. Une clé de validation, qui sera contrôlée en cabinet, est alors mise au point afin d’obtenir une passivité complète de la barre. Celle-ci est enfin réalisée par conception fabrication assistée par ordinateur (CFAO).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × cinq =